Été

Annette Vande Gorne

Été a été jouée à Beijing, Bogotá, Bruxelles, Cracovie, Florence, Kiev, Lisbonne, Londres, Monaco, Montpellier et Nice…

À Mario Mary

On imagine l’été parce que des Jeux d’insectes lancinants perturbent la torpeur d’un Songe d’un après-midi d’été, une sorte de Voyage immobile. L’été, sa chaleur avive l’extravagance, la Danse folle des feux follets. À chaque tableau appartiennent son écriture sonore et spatiale et ses images énergétiques rencontrées chez Robert Schumann (Papillons, op 2 et Traumes Wirren des Fantasiestücke, op 12 no 7), Claude Debussy, György Ligeti, Paul Hindemith, Hector Berlioz, Hugues Dufourt, Modeste Petrovitch Moussorgski, Jean-Michel Jarre, Antonio Vivaldi et Sergueï Sergueïevitch Prokofiev. Elles conduisent le comportement polyphonique des images de sons et le foisonnement des mouvements dans un espace ambiophonique divisé.

[iv-20]


Été a été réalisée en 2018-19 au studio Métamorphoses d’Orphée de Musiques & Recherches à Ohain (Belgique) et a été créée le 20 avril 2019 au Théâtre des variétés à Monaco dans le cadre des Rencontres internationales de musique électroacoustique de Monaco (RIME).

Création

  • 20 avril 2019, Monaco électroacoustique 2019: Concert 3, Théâtre des variétés, Monaco (Monaco)

Détails

support 16 canaux

Mouvements

Calendrier

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.