horizontal-vertical

François Bayle

horizontal-vertical a été jouée à Cologne…

À Christoph von Blumröder

Au départ m’anime l’idée de mouvement, la poussée d’un flux. Une double poussée, puisqu’à celle qui doucement va envahir la surface d’écoute, s’ajoutera aussi cette autre, verticale, qui (nous) soulève. Élévation, révélation. Par strophes successives s’épauleront ces deux pressions, l’une toute en douceur, l’autre en impatience. Nappes et tourbillons, courants ascendants.

[xii-12]

Détails

support 8 canaux

Calendrier

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.