Cercles et surfaces

Elsa Justel

Cercles et surfaces a été jouée à Córdoba, Leeds, Londres, Matera, Medway, Mons, Morelia, Paris, San Francisco et Toronto…

Le cercle et le carré ont été des symboles de la création des êtres et des choses dans toutes les civilisations depuis l’ancienneté. Ils symbolisent le même plan de la création, contraction et dilatation, le solide et l’aérien, la terre et le ciel. Ils sont complémentaires comme les plans horizontaux et verticaux, le monde et l’homme; ils représentent en même temps la genèse et les limites, la somme du cosmos tout entier. Ils forment la maille qui contient et fixe des éléments dispersés, qui maintient la cohésion et l’ordre dans les structures.

Cercles et surfaces répond à ce principe d’équilibre dans la variation de rupture et de liaison, du mouvement et du statisme, du flux et du rythme, des croisements dans l’espace, des polyphonies en filigrane. Une esthétique dans laquelle les schémas sonores apparemment chaotiques et dissemblables s’approchent les uns des autres et se conjuguent dans des formes arborescentes pour créer un nouvel ordre.

[vii-18]


Cercles et surfaces a été réalisée en 2012 au studio du GRM à Paris (France) et a été créée le 26 janvier 2013 dans le cadre de la saison Multiphonies de l’Ina-GRM à l’Auditorium Saint-Germain de la MPAA (Paris, France). Elle est une commande de l’État (Direction de la musique, France) et de l’Ina-GRM (Paris).

Création

  • 26 janvier 2013, Multiphonies 2012-13: Akousma, Auditorium Saint-Germain — MPAA, Paris (France)

Détails

support 8 canaux

Calendrier

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.