… moqueur

François Bayle

… moqueur a été jouée à Bruxelles et Montréal…

Moqueur, remix du troisième des Portraits de l’Oiseau-qui-n’existe-pas (n°15 - 1963), conçu à l’origine pour les images animées du peintre Robert Lapoujade, est un “vintage”, une archive de mes débuts: ma première œuvre!

Des figures instrumentales écrites «pour le microphone» (c’est à dire pour le gros plan) se trouvent bousculées, cassées, propulsées en grappes volubiles, incorporant chants d’oiseaux véritables et électroniques, rires et accents. La scène avance en formes rebondissantes et en traits colorés qui fusionnent et retombent en cascades.

Triste survient, opposant de sombres et lentes trajectoires à des jacasseries irritées, dans une technique de travail “à la main” directement sur platine tourne-disque (quelques decennies avnt les pratiques DJ!).

L’ensemble s’équilibre avec le troisième rêve Zen, serein et argenté, apposant sur un tremblé harmonique les dessins irréels d’un uirapuru véritable, cet oiseau du Brésil qui annonce la mort paisible (ce moment provenant de l’Expérience Acoustique).

[source: Réseaux des arts médiatiques]

Détails

support stéréo

Calendrier