Wind Chimes

Denis Smalley

Wind Chimes a été jouée à Aberdeen, Bangor, Belfast, Cagliari, Cologne, Édimbourg, Londres, Manchester, Mons, Montréal, Paris, Rome, San Francisco, São Paulo, Tallinn, Toronto et Vancouver…

La principale source sonore de Wind Chimes (Carillons à vent) est un jeu de carillons de céramique découvert lors d’une visite en Nouvelle-Zélande en 1984. Ce n’était pas tant le tintement de ces carillons qui séduisait mais bien le caractère vibrant, riche, abrasif et presque métallique des sons obtenus en frappant un seul tube ou en en frottant deux l’un contre l’autre. Ces caractéristiques se sont avérées un point de départ intéressant pour la transformation de la forme spectrale des sons. Le fait de choisir une source de sons unique et de tenter d’en extraire le plus possible a toujours constitué pour moi une méthode privilégiée pour assurer la cohérence sonore d’une œuvre. Il ne s’agit pas ici de devoir — ou de pouvoir — reconnaître la source sonore; en fait la source peut être entendue dans son état naturel vers le début de la pièce et, tout au long, cette qualité terreuse reste toujours à portée d’oreille. Des éléments complémentaires se sont ajoutés au fur et à mesure que les familles sonores se développaient — parmi eux des sons de grosse caisse et de barres métalliques résonantes, ceux très aigus de carillons à vent japonais en métal, des sons de l’intérieur d’un piano, ainsi que d’autres créés par synthèse numérique. La pièce est axée sur de puissantes attaques, sur certains types de mouvements physiques réels ou imaginaires (par exemple, mouvements d’objets qui tournoient ou pivotent, grattements ou frottements d’archet qui créent certaines résonances); ces éléments se démarquent de textures tenues plus vastes, en couches, dont les fléchissements déchirants évoquent une certaine mélancolie.

[xii-92]


Wind Chimes a été composée au studio d’électroacoustique de l’université de East Anglia à Norwich (RU) en 1987. Les transformations informatiques des sons ont été réalisées sur le système numérique du Studio 123 du Groupe de recherches musicales (GRM) à Paris (France) en 1986. La création de la pièce a eu lieu lors du Electric Weekend au Queen Elizabeth Hall à Londres (RU) le 11 septembre 1987. La pièce a d’abord été enregistrée en 1990 sur le disque compact Computer Music Current #5 de l’étiquette Wergo (WER 2025-2). Wind Chimes est une commande du South Bank Centre de Londres (RU).

Création

  • 11 septembre 1987, Electric Weekend, Queen Elizabeth Hall, Londres (Angleterre, RU)

Détails

support stéréo

Calendrier

Diffusions

Date Œuvre Émission
18 janvier 2016 Denis Smalley, Wind Chimes (1987) Acoustic Frontiers / CKCU 93.1 FM (Canada)
9 décembre 2018 Denis Smalley, Wind Chimes (1987) Difficult Listening / RTR 92.1 FM (Australie)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.