François Bayle

Les œuvres de François Bayle rayonnent! Elles ont été jouées en concert à Avignon, Bangor, Berlin, Birmingham, Bois-le-Duc, Bruxelles, Cagliari, Cherbourg-Octeville, Cologne, Crest, Graz, Karlsruhe, Lille, Londres, Luxembourg, Lyon, Metz, Moissac, Monaco, Montpellier, Montréal, Nice, Novare, Ohain, Oslo, Paris, Perpignan, Royan, Saignelégier, San Francisco, São Paulo, Strasbourg, Toulouse, Vienne, Weimar et Wrocław…

Après une enfance à Madagascar (jusqu’à 14 ans) et une formation autodidacte à Bordeaux et à Paris dans les années 50, François Bayle rejoint en 1958-60 le Groupe de recherches musicales (GRM) et Pierre Schaeffer, Olivier Messiaen, Karlheinz Stockhausen

En 1966, il est responsable du GRM au Service de la recherche, puis après l’intégration en 1975 du GRM à l’Institut national de l’audiovisuel (Ina), il devient chef du département Ina-GRM jusqu’en 1997. Il est à l’origine de la conception de l’Acousmonium (1974) et de ses saisons de concerts, crée la collection de disques et soutient le développement d’instruments musicaux de technologie avancée (SYTER; Grm Tools; Midi Formers; Acousmographe). En 1992, il fonde l’Acousmathèque, un répertoire de plus de 2000 œuvres depuis 1948.

Quittant le GRM en 1997, François Bayle installe son propre atelier multiphonique, le Studio Magison. La maison de disques Magison a édité en CD 20 volumes de ses œuvres.

[ii-15]

François Bayle au festival RedSonic 2013 à la Red Gallery, photo: Mira Varg (miravarg.blogspot.co.uk), Londres (Angleterre, RU), vendredi 19 avril 2013

Le calendrier d’événements

Diffusions